Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 11:21


Après des mois de recherches, l’épave a enfin été localisée. Certes, ce n’est pas le Lusitania, mais un sympathique trésor est au rendez-vous…










Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 18:26

Bonjour à tous,

 

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je me présente : Buck, testeur officiel des armes PlaymoCompatibles de CACTUS-TOWN.

 

Je sais, ma remorque est un peu bizarre. Je viens de l’acheter sur le marché aux scorpions (normal, quand on est à CACTUS-TOWN, y a quand même plus de scorpions que de puces) et j’ai déjà ma petite idée concernant sa future utilisation.



 

Voilà à quoi elle va me servir. J’en ai un peu marre des pistolets de poche, alors cette fois, je m’attaque à du gros calibre : une mitrailleuse Gatling.

Mes schémas d’inspiration proviennent de ‘La petite histoire des armes à feu’ et de la BD ‘ Des Bleus et du blues‘ (tome 43 des Tuniques Bleues).




 

Je vous propose de découvrir en photos quelques étapes de sa fabrication.







 

La fabrication de cette mitrailleuse m’a donnée pas mal de fil à retordre. Jusqu’à maintenant, je m’étais contenté de transformations simples ne dépassant guère les 3 heures de boulot (sauf pour le revolver Lemat). Cette fois, hormis le chassis de canon, aucune base Playmo®, tout est créé de A à Z.

 

Quelques caractéristiques du bestiau (sans le chassis) :

·         15 heures de réalisation (sans compter les séances photos)

·         26 pièces en plastique, 6 en bois, 1 en laiton, 2 perles

·         35 opérations de perçage

·         3 doigts collés (tout l’assemblage s’est fait à la Super-Glue)

·         Poids plume de 6 grammes

·         Peinture Revell Email Color 91 et 85

·         Une bonne centaine de jurons  parce que ça ne marche jamais du premier coup

 

 



 

 

Et voilà le résultat final.

 









 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 18:11
Ce matin, c'était sans doute mon dernier vide-grenier pour cette année 2008, et ça valait le coup de se lever tôt.







Après avoir longtemps fait les vide-greniers en famille et  tard dans la matinée pour des trouvailles minimes, puis avoir complètement arrêté, j'ai changé de technique depuis juin dernier...

Maintenant, le dimanche matin, je laisse dormir ma petite famille, mais moi, je suis debout aux aurores. Ca ne marche pas à tous les coups, mais parfois, c'est payant pour de bonnes, voire très bonnes affaires...

Petite rétrospective en photos de 4 mois de vide-greniers :























Partager cet article
Repost0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 23:27

Avec Red Dust, j’inaugure ce soir une nouvelle rubrique qui, je l’espère, verra d’autres articles : les customs BD.


Pour mon premier custom de personnage, j’ai choisi le thème ‘Comanche’, l’une de mes BD Western préférées. Et j’espère bien poursuivre avec d’autres personnages de cette série.


 

Tout d’abord, la matière première utilisée pour ce custom. Le personnage provient du Buggy 3117. Manque sur la photo des cheveux roux (Red Dust oblige).


 

La grosse difficulté de ce custom réside dans le fait que Red Dust porte ses pistolets à l’envers (crosses vers l’avant). Afin de respecter ce détail, j’ai inversé un ceinturon à 2 holsters et j’ai créé une nouvelle boucle sur sa partie arrière (en sacrifiant la boucle d’un deuxième ceinturon). La pointe de la boucle est en carte plastique.



 

Le gilet d’origine a été allégé des différentes parties du col, des boutons et rétréci sur la partie basse.


 

Toutes les pièces peintes avant l’assemblage.




La totalité du personnage a été repeint avec de la peinture Humbrol.

 

 

Un grand merci à mon pote David ‘D2’ pour l’initiative du concours de customs sur le forum des Playmoboys. Cela faisait un moment que je rêvais de ce personnage, et je ne trouvais jamais le temps de la faire…

http://playmoboys.discutforum.com/playmojeux-f9/concours-custom-le-1er-vos-photos-t2756.htm

Partager cet article
Repost0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 08:05

Tout comme l'année dernière, ce samedi 23 août 2008, la famille Tracwest est partie en excursion aux LuxPlaymodays (à Clémency au Luxembourg).

Ce fut une bien belle journée. J'ai été ravi de voir (ou revoir) pour 'de vrai' plein de PlaymoPotes.

Les Playmoboys (and Girls) été venus en nombre, comme on peut le constater sur cette photo. Et encore, là, il en manque plein... On reconnait au passage les superbes T-Shirts bleus dont 'super-D2' est à l'origine. D'autres photos de cette rencontre historique et de l'expo sont visibles sur le forum (http://playmoboys.discutforum.com/) à l'adresse suivante : http://playmoboys.discutforum.com/playmonews-f8/luxplaymoday-2008-t2416.htm



Le plateau de PlaymoBattle de D2 et Till



Une partie des customs de D2



Le diorama d'Astérix de Menes







Quelques autres photos des magnifiques dioramas de l'édition 2008




















Bien sur, pour une occasion pareille, impossible d'être raisonable concernant les dépenses, tellement il y avait de choix à des prix très abordables. La journée d'hier a été consacrée en grande partie au tri et au rangement de mes achats, dont les photos suivent...

Sur place, Engy a surpris Tracwest en flagrant délire d'achat de pièces détachées de chariots ;-))


De retour à la maison, avant déballage...


Et après déballage (et encore, il manque quelques bricoles sur les photos).











Vivement les LuxPlaymodays 2009...

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 21:59

Après les caisses et les tonneaux, j’ai décidé de continuer dans le ‘moulage’.  

Cette fois, ce sont des roues pleines, de 2 diamètres différents, qui pourront être utilisées sur des chariots de différentes époques (Antiquité, Moyen-Age, Western…). 

Les masters ont été réalisés en céramique et balsa. Les axes sont en laiton surmontés de rondelles métalliques.

 

De gauche à droite : les masters, les moules en silicones, des tirages en céramique et des tirages en platre-résine.

 

Premier jeu de roues complet en platre-résine avant peinture.

 

Et essai du premier jeu de roues en céramique sur un chariot pour voir ce que ça donne (avant peinture).

 
 

Après peinture.

Partager cet article
Repost0
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 16:37

Il y a un truc que je n’aime pas sur la nouvelle barque PLAYMOBIL® 4444, c’est sa voile rouge toute déchirée.



Afin d’obtenir un ensemble plus sobre, j’ai décidé de la remplacer par une voile de couleur écrue, et surtout en bon état. Pour cela, j’ai utilisé la même ‘toile’ que pour ma tonnelle Médiévale : du CANSON® Figueras® 290 g à grain ‘toile de lin’.



J’ai utilisé la voile rouge comme gabarit et je n’ai percé que les points d’attache.

 

Et voilà, le bateau est prêt à naviguer. 

 
Partager cet article
Repost0
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 14:16

Comme vous avez pu le constater dans le précédent article (la couleuvrine), la production en (petite) série des tonneaux est lancée. Je reviendrai un peu plus tard sur la fabrication du moule en silicone liquide et sur son utilisation. 

Pour l’instant, je vais m’intéresser aux tonneaux en eux-mêmes.
Pour mes moulages, j’ai utilisé 3 types de poudres : du platre-résine, de la céramique blanche et de la céramique couleur terre cuite.
Après 2 semaines d’essais de mise en couleur divers et variés, voici le résultat de mes expérimentations.


Les tonneaux ‘bruts’ : platre-résine (1), céramique blanche (2) et céramique ‘terre cuite’ (3)

 



Un tonneau peint de façon uniforme à la peinture acrylique pour la partie bois et un mélange Revell gris-métal (réf 91) et Humbrol noir mat (réf 33) pour les cerclages métalliques (la peinture des cerclages est la même pour tous les tonneaux).

 

Des tonneaux peints par trempages multiples dans un bain de peinture acrylique très diluée. L’opération est longue est très aléatoire, surtout pour les couvercles. Ce sont cependant eux qui donnent les résultats les plus réalistes à mon goût. Photos avant et après peinture des cerclages.

 


  

Des tonneaux peints avec de l’encre aquarelle diluée (Pébéo Colorex Sépia 34).  Ce sont eux qui offrent le meilleur rapport ‘temps de réalisation / aspect final’. 

Avant peinture des cerclages : platre-résine (1), céramique blanche (2) et céramique ‘terre cuite’ (3)

 

 Et après peinture des cerclages.

 

 

 
Pour finir, un petit échantillon de tonneaux terminés.



Partager cet article
Repost0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 10:52


Couleuvrine : N.F. Bouche à feu, fine et longue (XVe – XVIIe siècle)
 

 

Ca y est, je suis enfin l’heureux propriétaire d’un exemplaire de cette fameuse barque 4444.


Après avoir remplacé la voile rouge toute déchirée d’origine par une voile écrue en bon état, je me suis attaqué à l’armement. Le canon sur roue étant totalement disproportionné par rapport à la barque, j’ai décidé de le virer pour le remplacer par une couleuvrine.
 

Pour cela, je me suis fortement inspiré de dessins extraits de la BD ‘La petite histoire des armes à feu’ (J. Devos – Rossel Edition)

  

Le canon a été tourné sur un mini-tour Unimat dans une baguette de hêtre de 8 mm de diamètre.


La pièce permettant la rotation de la couleuvrine dans les 2 sens a été taillé dans le tube d’un vieux feutre. Le pied provient d’une baguette de noyer de 3,5 mm de diamètre.


Le canon et la pièce en plastique ont été percés pour y faire passer une tige en laiton de 1 mm de diamètre.

 



La couleuvrine avant la mise en peinture.

 

 

Flèche rouge : l’axe de rotation en laiton

Flèche jaune : poignée en noyer

Flèche bleue : épingle à grosse tête pour l’arrière du fut

Flèche verte : ‘lumière’ en laiton

 

 

Photo comparative avec la couleuvrine PLAYMOBIL® (set 4136).

 

 

 *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

 A revoir : j’ai placé l’axe de rotation trop en arrière sur le canon, d’où l’ajout de la poignée pour rééquilibrer un peu le tout. Si je devais en refaire une autre, l’axe serait placé plus en avant et la poignée supprimée. De plus, je diminuerais un peu le diamètre du canon, trop important à mon goût. 

 

 

 
Partager cet article
Repost0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 22:38

Episode 1 : La fabrication du tonneau ‘master’

Après avoir fait le tour avec les caisses, j’avais envie de m’attaquer à un nouvel objet ‘passe-partout’ un peu plus compliqué à réaliser. J’ai opté pour un tonneau de grosse contenance (par rapport au tonneau classique PLAYMOBIL®).

 La fabrication du ‘master’ ne fut pas aussi simple que je pensais (pas plus que la fabrication du moule, d’ailleurs). 

 

 

Au départ, j’avais imaginé procéder de façon similaire à la fabrication d’un vrai tonneau en cintrant des lames de bois dont la partie centrale est plus large que les extrémités. Je me suis donc fabriqué une petite presse à cintrer capable de recevoir des lamelles préalablement trempée dans de l’eau pour accepter la déformation sans casser. Ca fonctionne très bien.

 

  
Mais c’est au niveau de l’étape suivante que j’ai rencontré des problèmes. Je voulais coller ces lamelles sur un cylindre plein auquel j’avais ajouté une ‘ceinture’ centrale. Le but étant d’avoir le moins possible d’espace vide à l’intérieur du tonneau pour ensuite supporter la pression lors de la fabrication du moule. Malheureusement, malgré tous mes calculs scientifiques, j’ai rencontré beaucoup de problèmes de jointures et d’accroche des lamelles. Du coup, j’ai laissé tomber cette technique.

 

J’ai finalement décidé de tourner la forme du tonneau dans un morceau de bois brut.

Le premier essai ne fut pas très concluant. Tout d’abord, le diamètre de départ était déjà trop faible par rapport au résultat recherché, mais surtout, le bois était trop ‘filamenteux’, ce qui provoquait de nombreux à-coups  lors du tournage pour un résultat final assez peu réaliste.

 

  

Pour mon deuxième essai, j’ai acheté un manche de pioche en hêtre sur lequel j’ai prélevé un cylindre de 41 mm de longueur. J’ai ensuite percé l’une des extrémités à l’aide d’un foret plat de 28 mm pour creuser l’emplacement qui allait recevoir le couvercle. J’ai ensuite procédé au tournage du cylindre jusqu’à obtenir une différence d’environ 4 mm entre le diamètre central et les diamètres aux extrémités.

 

 
La pièce de hêtre n’étant pas parfaitement centrée sur le tour, ça a non seulement augmenté la durée du tournage, mais aussi créé des décalages en haut et en bas du tonneau, que j’ai dû rattraper avec des cales en forme de demi-cercles.

 

 

 

Le couvercle du tonneau est un cercle de bois sur lequel a été gravé l’espace entre les planches. Pour augmenter le réalisme, j’ai ajouté 2 bouchons : un sur le couvercle et un autre au centre du tonneau.

  

Puis, j’ai tracé, à intervalles réguliers, le relief des différentes lamelles du tonneau, ainsi que les emplacements des cerclages.

 

 

La dernière étape de la réalisation du tonneau-master était la fabrication des cerclages. Juste pour la beauté, j’aurais bien voulu les faire en métal, mais la colle ne tenait pas.

Finalement, je les ai fabriqués en bristol : c’est beaucoup moins esthétique, mais la différence ne se verra pas au final.

 

  

Voilà, mon ‘master’ est prêt : la prochaine étape sera la fabrication du moule en silicone.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : ECHELLE24
  • : ECHELLE24 : full-scratch au 1/24.
  • Contact

Bienvenue sur ECHELLE24

Bienvenue sur ce site dédié à la création d’objets à l’échelle 1/24.
 
 
 
 
 
ECHELLE24 est le complément du site CACTUS-TOWN,
 exclusivement consacré à mon univers préféré : le Western.
 
undefined

Recherche