Mercredi 3 février 3 03 /02 /Fév 15:37

Il y a quelques mois, j’avais réalisé une première mitrailleuse Gatling à 6 canons. Les articles sont visibles sur ces 2 liens :

http://cactus-town.over-blog.com/article-26385824.html

http://echelle24.over-blog.fr/article-24652788.html

 

Je souhaite en fabriquer une deuxième. Ce sera cette fois un modèle à 10 canons, inspirée, entre autres, de la BD ‘Outlaw’ des Tuniques Bleues (tome 4) et d’une image trouvée dans le livre ‘La Cavalerie Américaine’ (de Laurence Harle et Jean Marcellin chez Dargaud).


ATacTacTac03
 

ATacTacTac04



Cet article évoluera au fil de l’avancement des travaux, qui débutent aujourd’hui.


Tout d’abord, rassemblement des principaux éléments nécessaires : la documentation, un Special (pour récupérer le trépied du radar),
de la carte et des tubes en plastique, du tube en laiton, une chute de goulotte, une baguette en bois, quelques perles, des cotons-tiges (pour faire un custom nickel ) et un morceau de ‘grappe’.


ATacTacTac01

ATacTacTac02


 Sans doute l’étape la plus facile. L’ouverture de la boite du Special et tri des pièces : à gauche, les éléments utiles, à droite, le reste (je note au passage la générosité de Monsieur Playmobil® avec un pistolet et une manchette en rab dans la boite : très bien).

ATacTacTac05
 

Comme pour la première Gatling, les canons seront à base de cotons-tiges sur lesquels je coupe de chaque côté à la base du coton pour ne garder que la tige.


ATacTacTac06
 

Ces tubes seront collés sur une baguette centrale. Des calculs scientifiques m’ont permis de déterminer que le diamètre de cette baguette doit être de 5,5 mm. N’ayant pas cette dimension en stock, je pars d’une baguette en bois de 6 mm et je la ponce jusqu’à atteindre les 5,5 mm. Pour gagner du temps, la baguette est montée sur un mandrin de perceuse et poncée ‘à plat’ sur une feuille de papier de verre.


ATacTacTac07

ATacTacTac08
 

Premier assemblage à blanc de tiges autour de la baguette. Ca semble ok. La bague blanche de maintien des tubes à été découpée dans un tube plastique, creusé par l’intérieur à l’aide d’une fraise montée sur Dremel afin d’en diminuer le diamètre intérieur, qui est ainsi passé de 10 mm à 10,8 mm.

ATacTacTac09

ATacTacTac10



Les 10 canons sont coupés à 50 mm et la baguette centrale à 55 mm.


ATacTacTac11
 

De chaque côté, la baguette est percée en son centre par un trou d’un diamètre de 2 mm, à l’aide d’une perceuse à main, sur une profondeur de 8 à 10 mm.


ATacTacTac12
 

Afin d’obtenir un assemblage bien parallèle, 2 des tubes sont placés côte à côte et maintenus par du scotch double face.


ATacTacTac13
 

La baguette est ensuite collée sur les 2 tubes à l’aide de colle à bois. Elle est placée en retrait de 5 mm environ par rapport à la sortie des canons.


ATacTacTac14


Finalement, l’assemblage à la colle à bois ne séchant pas, j’ai recommencé l’opération avec de la Super Glue. Une fois l’ensemble collé, j’ai enduit le reste de la baguette et positionné les 8 autres tubes.

ATacTacTac14b

Maintenant, j’attaque la partie arrière de la mitrailleuse (si quelqu’un connait le nom exact, je suis preneur). Elle fera environ 30 % de la longueur contre 70 % pour les canons.

La  pièce est découpée dans le même morceau de tube plastique que j’avais utilisé pour la première Gatling. Le diamètre extérieur est de 11,5 mm et la longueur d’environ 17 mm.

ATacTacTac15


La partie arrière sera juste ébarbée pour conserver le diamètre intérieur de 10 mm tandis que la partie avant (qui sera en contact avec les canons) subit le même traitement que la ‘bague’, à savoir un fraisage pour en diminuer le diamètre.


ATacTacTac16

Pour fermer la partie arrière, un petit casting chez les perles.


ATacTacTac17

Finalement, c’est la brillante qui est retenue.


ATacTacTac18

Essai de mise en place.


ATacTacTac19

Le fond étant trop arrondi à mon gout, la perle est poncée pour obtenir un fond plus plat.


ATacTacTac20
 

Un tube en laiton est ajouté à l’arrière de la baguette en bois et ressortira à l’arrière de la mitrailleuse par le trou de la perle. Pour faciliter l’assemblage des parties avant et arrière, le fond des canons est taillé en biais.


ATacTacTac21
 

Au départ, je ne pensais pas laisser la bague arrière, mais emboiter directement les canons dans le tube. Malheureusement, l’ajustement n’est vraiment pas top, donc, j’ai décidé de remettre en place cette bague.


ATacTacTac23
 

ATacTacTac24

Les 2 parties sont assemblées, toujours à la Super Glue.
 

Les trous du tube en laiton et de la perle sont comblés à la colle à bois.


ATacTacTac25
 

La bague avant est remise en place.


ATacTacTac26


Un morceau de plastique de 1,5 mm d’épaisseur (récupéré dans une chute de ‘gaine’ pour passage de cables électriques) est utilisé pour fabriquer les bras latéraux de la mitrailleuse.


ATacTacTac27  


Les trous qui permettront la fixation sur le trépied sont percés avant la découpe des bras.


ATacTacTac28
 

Après découpe, les bras dépassent de 2 mm la longueur des canons. C’est sur cette extrémité (côté canons) que sera fixé le support de l’axe de rotation des canons ainsi que le viseur.

ATacTacTac29  

Après 'arrondissage' de la partie arrière, assemblage ‘à blanc’ (ou plutôt à la Patafix) des bras pour voir ce que ça donnera.  


ATacTacTac30  

ATacTacTac31

La Gatling sera bicolore, comme celle de la BD des Tuniques Bleues.  Je n’en suis pas encore à cette étape, mais comme je n’ai pas l’occasion de passer dans un magasin de maquettes tous les jours, je prends les devants en faisant un essai de couleurs sur les premiers tubes que j’avais utilisé (ceux qui étaient trop aplatis). Le flash fausse un peu le résultat, mais dans l’ensemble, ça me convient.


ATacTacTac33

ATacTacTac32  

Je m’attaque maintenant au support (la pièce qui s’intercalera entre la Gatling et le trépied). Pour cette étape, par rapport au modèle de la BD des Tuniques Bleues, j’ai décidé de simplifier le mécanisme au profit de la jouabilité de l’ensemble (la mitrailleuse pourra bouger du haut vers le bas et également pivoter par l’intermédiaire de cette unique pièce).
 

J’ai tout d’abord commencé à fabriquer mon support à l’aide du même tube qui m’avait servi pour le support de la première Gatling. Mais j’ai vite renoncé, car je me suis rendu compte que l’écartement entre les 2 extrémités ne serait pas suffisant, même en ‘jouant’ sur les points d’articulation que constituent les rainures du tube. En plus, à trop façonner le tube, je le fragilise.


ATacTacTac34
 

Suite à cet essai peu concluant, j’ai cherché une autre solution et j’ai choisi d’utiliser une goulotte de 20 mm de diamètre, dans laquelle j’ai découpe une bague d’environ 7 mm.


ATacTacTac35
 

Dans cette bague est percé un premier trou de 3 mm de diamètre, agrandi à la lime pour atteindre un diamètre de 3,5 mm. C’est le point de jonction avec le trépied.


ATacTacTac36
 

Ensuite, à l’aide d’un guide tracé et découpé dans un morceau de bristol, je trace les emplacements de 2 trous (à 90° de celui du trépied) sur lesquels prendra place la mitrailleuse. Les 2 trous ont un diamètre de 2 mm.


ATacTacTac37
 

Un petit essai de montage de l’ensemble.


ATacTacTac38
 

ATacTacTac39

Même si on ne le voit pas sur les photos, ce second support ne me satisfait pas non plus car les trous ne sont pas d’équerre et je me retrouve avec une mitrailleuse penchée. Donc, c’est parti pour la fabrication d’un troisième support (celui du bas sur la photo).


ATacTacTac40
 

Celui là est d’aplomb. Il ne me reste plus qu’à le poncer pour éliminer les irrégularités de la découpe et à arrondir les angles.


ATacTacTac41
 

Malheureusement, après un ponçage trop efficace, celui là est également bon à jeter, l’un des points de fixation de la Gatling ayant atteint le ‘point de rupture’.


ATacTacTac42
 

Qu’à cela ne tienne, c’est reparti pour la fabrication d’un 4ème support… Celui là sera le bon. Le voilà une fois le ponçage terminé.

ATacTacTac43


de tube qui a servi à fabriquer le premier support dans laquelle je perce un trou de 2 mm.

ATacTacTac45

ATacTacTac46

Le trou est ensuite 'ajusté' à la lime pour l'adapter à la dimension du chargeur.

Un premier chargeur est découpé dans une baguette de 3 mm de large taillée dans de la carte plastique de 2 mm d’épaisseur.

ATacTacTac44

Et maintenant, la pièce qui servira de réceptacle au chargeur.

Récupération de la chute


ATacTacTac47
 

Une fois les contours de la pièce découpés, premier essai de mise en place sur la mitrailleuse à l’aide de scotch double-face.


ATacTacTac49
 

ATacTacTac50

Le chargeur manquant un peu de stabilité, je procède à la fabrication d’un deuxième support (récupération d’une chute de goulotte du dernier support) qui prendra place sur le premier. Cela donne ainsi une profondeur d’environ 3 mm au trou, ce qui est suffisant.


ATacTacTac51
 

Les 2 pièces sont collées ensemble, poncées et mises en place définitivement sur le corps de la mitrailleuse.


ATacTacTac52
 

Cette fois, le chargeur est stable.


ATacTacTac53


Trouvant l’arrière de ma Gatling un peu trop dégarni, je vais y ajouter quelques pièces en m’inspirant de photos et schémas trouvés sur le net (je ne retrouve plus mes sources ).

ATacTacTac55

Tout d’abord, une poignée pour le coté gauche (la main droite étant occupée par la manivelle). Il s’agit là d’une interprétation personnelle, la poignée prenant en réalité place au dessus d’un gros pas de vis permettant de régler la mitrailleuse en hauteur. Pas de vis que je ne reproduirai pas pour conserver la jouabilité de l’ensemble.


atactactac54b

La poignée est fabriquée à partir d’un morceau de tube et d’une tige en laiton ainsi qu’une chute de carte plastique.


ATacTacTac56

ATacTacTac57

Une fois les 3 pièces assemblées, une encoche est creusée à la lime sur le tube à l’emplacement de la poignée pour faciliter la mise en place.

ATacTacTac58

La poignée est en place

ATacTacTac59

Un trou de 0,8 mm est percé dans le bras droit. Ce sera l’emplacement de la manivelle.


ATacTacTac60

Un autre trou de diamètre identique est creusé à l’arrière de la mitrailleuse, pour recevoir une petite ‘manette’.

ATacTacTac61

Pour cette manette, même technique que pour la poignée : tige et laiton et carte plastique de 1 mm d’épaisseur.

ATacTacTac62
 

ATacTacTac63

Pour finaliser l’arrière de la Gatling, une petite perle est poncée pour en faire une demi-sphère. Cette perle prend place sur le tube en laiton central.


ATacTacTac64

Les ‘petites’ pièces sont en place.

ATacTacTac65

Avant de procéder au collage des 2 bras latéraux, je procède à une première phase de peinture des emplacements qui deviendront difficiles d’accès par pinceau l’assemblage effectué : l’intérieur des bras et le bloc-canons.

ATacTacTac66

ATacTacTac67

ATacTacTac68  

Une fois la peinture sèche, comme pour les précédents éléments en plastique, les bras sont collés à la Super Glue.


ATacTacTac69

ATacTacTac70

Sur le trépied, ça commence à prendre forme.

ATacTacTac71


D’ailleurs, un client potentiel réfléchit aux effets bénéfiques que pourrait avoir cet outil sur son futur chiffre d’affaires.


ATacTacTac72

Passons maintenant à la partie avant de la mitrailleuse. Un tube en laiton de 2 mm de diamètre prend place dans le trou central de la baguette en bois. Ce tube fait corps avec l’ensemble des canons et leur sert d’axe de rotation en prenant place sur une pièce reliant l’avant des 2 bras latéraux.

ATacTacTac73  


La pièce de jonction est découpée dans de la carte plastique de 1 mm.


ATacTacTac74

J’y incorpore un viseur latéral, que je trouve plus original qu’un viseur central (les 2 types ont existé).


ATacTacTac76

La partie intérieure est peinte avant assemblage. Une tige en laiton prendra place à l’intérieur du tube.


ATacTacTac77

La partie avant est mise en place.

ATacTacTac78

ATacTacTac79

La peinture de la couleur ‘laiton’ peut commencer. Et c’est là que j’ai la confirmation de ce que je soupçonnais depuis le début : la peinture grise foncée (Humbrol 53) est un régal à utiliser, tandis que la peinture couleur 'laiton' (Revell 94) est une ‘daube infâme’. Elle n'arrête pas de faire des fils et c’est très pénible à l’usage.


ATacTacTac80

ATacTacTac81

ATacTacTac82

ATacTacTac83

Pendant que la peinture sèche, je m'attaque à l'un des derniers éléments de la Gatling : la manivelle.  

Rien de bien nouveau dans les matériaux utilisés : carte plastique de 1 mm d'épaisseur, tige en laiton de 1 mm et tube en laiton de 2 mm.


ATacTacTac84

Le support de la manivelle est collé sur la mitrailleuse et le support de la poignée est collé au manche de la manivelle.


ATacTacTac85

Petit assemblage 'à blanc' pour voir ce que ça donne.


ATacTacTac86

ATacTacTac87

La première couche 'laiton' est terminée. C'est un peu ‘pourave’, mais le flash y est aussi pour beaucoup. Après une petite séance de ponçage-lustrage léger, je passerai une seconde couche.


ATacTacTac88

Retour à la Humbrol pour la peinture du trépied et des premiers chargeurs. Mon coin chantier en vue aérienne.

ATacTacTac89

Puis, au tour de la manivelle.


ATacTacTac90

ATacTacTac91

La deuxième couche couleur laiton est passée. La peinture de la mitrailleuse est terminée.


ATacTacTac92

ATacTacTac93

Puis c’est au tour du trépied et des chargeurs. Je peins également 2 cure-dents dans lesquels seront découpés les fixations entre la Gatling et son trépied.


ATacTacTac94

Mise en place des fixations sur le trépied.


ATacTacTac95

Et voilà, la mitrailleuse est terminée.

ATacTacTac96


ATacTacTac97

ATacTacTac98

ATacTacTac99

Passage à la pesée : c’est du light


ATacTacTac100

Et pour finir, la première prise en main par les experts de CACTUS-TOWN.


ATacTacTac101

ATacTacTac102  


ATacTacTac103

Merci d’avoir eu le courage de suivre jusqu’au bout.



Par Tracwest - Publié dans : Pas à pas
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés